Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS © 2018 Vincent Hildebrandt           ACCUEIL       A-Z           
19ème siècle : une ère passionnante à Paris !  Pendant les premières décennies du XIXe siècle, les activités autour les orgues à Paris sont rare. La ville et ses églises ne sont pas remisées de tous les dévastations subies durant la Révolution. Lors des trois premières décennies, c’est principalement Dallery qui effectue des relevages sur certains orgues. Il a même construit un nouvel orgue pour la chapelle de la Sorbonne en 1825. Dallery et cet orgue peuvent être considérées comme les derniers représentants de l’époque d’orgue classique français. A partir de 1830, les activités autour des orgues démarent lentement, avec Daublaine-Callinet en tête, puis Cavaillé- Coll, qui initiera un nouveau chapitre dans l’histoire de l’orgue parisien. Dans la seconde moitié du XIXe siècle (et en continuant dans la première décennie du XXe siècle), la construction des orgues atteint une ère sans précédent à Paris. Cavaillé- Coll fut de loin le leader du marché tandis que Merklin et Abbey étaient ses principaux concurrents. Le   tableau   montre   les   facteurs   d’orgues   principaux   du   19ème siècle   et   le   nombre   d’orgues   qu’   ils   ont   construit   ou   restauré   et rénové.    Ce    tableau    montre    clairement    la    prédominance    de Cavaillé-Coll, surtout en ce qui concerne les orgues neufs.
Les orgues de Paris

Après la Révolution - 19 ème siècle

 

19ème siècle : une ère passionnante à Paris !  Pendant les premières décennies du XIXe siècle, les activités autour les orgues à Paris sont rare. La ville et ses églises ne sont pas remisées de tous les dévastations subies durant la Révolution. Lors des trois premières décennies, c’est principalement Dallery qui effectue des relevages sur certains orgues. Il a même construit un nouvel orgue pour la chapelle de la Sorbonne en 1825. Dallery et cet orgue peuvent être considérées comme les derniers représentants de l’époque d’orgue classique français. A partir de 1830, les activités autour des orgues démarent lentement, avec Daublaine-Callinet en tête, puis Cavaillé- Coll, qui initiera un nouveau chapitre dans l’histoire de l’orgue parisien. Dans la seconde moitié du XIXe siècle (et en continuant dans la première décennie du XXe siècle), la construction des orgues atteint une ère sans précédent à Paris. Cavaillé-Coll fut de loin le leader du marché tandis que Merklin et Abbey étaient ses principaux concurrents. Le   tableau   montre   les   facteurs   d’orgues   principaux   du   19ème siècle   et   le   nombre   d’orgues   qu’   ils   ont   construit   ou   restauré   et rénové.   Ce   tableau   montre   clairement   la   prédominance   de Cavaillé-Coll, surtout en ce qui concerne les orgues neufs.
ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt     COLOPHON