Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL A-Z

Somer

Chateau de Versailles

Les orgues de la région parisienne

du facteur Somer

Versailles, Chateau
On ne connaît guère Nicolas Somer (vers 1731-1771). Il a construit trois orgues pour le château de Versailles (1747-1753). Un de ces orgues est encore présent au « Grand cabinet » de Madame Adélaïde (photo). Un autre a été déplacé à la cathédrale de Versailles Saint-Louis et de à St Sulpice en 1804. En 1868, il est retourné à Versailles et aujourd’hui en attente d’une nouvelle destination. Somer a construit aussi un nouvel orgue pour le couvent des « Bernardines de Penthémont » (1765). En autre il avait commençé des travaux sur l’orgue de St. Etienne-du-Mont (fini après sa mort par François-Henri Clicquot). Il a eu trois fils, tous des facteurs d’orgues : Jacques-Joseph, Louis-Nicolas et Antoine-Jean (ou Jean- Antoine). Seul Louis Somer n’a pas travaillé à Paris. Jean-Antoine Somer rénovait principalement les orgues qui avaient été endommagés pendant la Révolution. Il installa l’ancien orgue de rue de l’église des Jacobins de St. Honoré à St-Philippe-du-Roule en 1799 et l’ancien orgue de la St. Victor Abbey à Saint-Germain-des- Prés en 1809. Il a aussi réparé l’orgue de St-Louis-des-Invalides en 1806-1807. De 1821 jusqu'à sa mort en 1830, il fut associé avec Louis Callinet . Ensemble, ils ont construit l’ancien orgue du Oratoire-du-Louvre (1828) et réparé l’orgue de Saint-Germain-des- Prés (1828).
Les orgues de Paris

Somer

Chateau de Versailles

Organs in the Parisian region

built by Somer

Versailles, Chateau
ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt COLOPHON
On ne connaît guère Nicolas Somer (vers 1731-1771). Il a construit trois orgues pour le château de Versailles (1747-1753). Un de ces orgues est encore présent au « Grand cabinet » de Madame Adélaïde (photo). Un autre a été déplacé à la cathédrale de Versailles Saint-Louis et de à St Sulpice en 1804. En 1868, il est retourné à Versailles et aujourd’hui en attente d’une nouvelle destination. Somer a construit aussi un nouvel orgue pour le couvent des « Bernardines de Penthémont » (1765). En autre il avait commençé des travaux sur l’orgue de St. Etienne-du-Mont (fini après sa mort par François-Henri Clicquot). Il a eu trois fils, tous des facteurs d’orgues : Jacques-Joseph, Louis-Nicolas et Antoine-Jean (ou Jean- Antoine). Seul Louis Somer n’a pas travaillé à Paris. Jean-Antoine Somer rénovait principalement les orgues qui avaient été endommagés pendant la Révolution. Il installa l’ancien orgue de rue de l’église des Jacobins de St. Honoré à St-Philippe-du-Roule en 1799 et l’ancien orgue de la St. Victor Abbey à Saint-Germain-des- Prés en 1809. Il a aussi réparé l’orgue de St-Louis-des-Invalides en 1806-1807. De 1821 jusqu'à sa mort en 1830, il fut associé avec Louis Callinet . Ensemble, ils ont construit l’ancien orgue du Oratoire-du-Louvre (1828) et réparé l’orgue de Saint-Germain-des- Prés (1828).