Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL COLOPHON

Barker

Saint Pierre de Montrouge

Les orgues parisiennes du facteur Barker

Saint Augustin (1868) Saint Pierre de Montrouge (1886)
Charles Spackman Barker (1804-1879) est à Bath au Royaume-Uni). Après des études de la médecine, il se tourne vers de la facture d’orgue et se forme à Londres. Il est l’inventeur de la célèbre machine à Barker qu’il a apportée à Paris en 1837, à l’invitation de Cavaillé-Coll. Il est devenu co-directeur de la société Daublaine-Callinet en 1841. Il dirigea la reconstruction de l’orgue de St Eustache en 1844 et la rénovation de l’orgue de Saint Sulpice en 1846. La société Daublaine-Callinet fut rachetée par la compagnie de Pierre- Alexandre Ducroquet en 1845 avec lequel il s’associait. En 1855, la société a été rachetée par Joseph Merklin et Barker occupait son poste jusqu’en 1857, ceci il commença sa propre entreprise avec son ancien contremaître Charles Verschneider (1825-1865). Il a construit deux orgues à Paris (église Saint-Pierre-Saint-Pierre- de-Montrouge et Saint Augustin) et il a rénové également l’orgue de Lesclop à Notre-Dame-des-Victoires en 1870. Tous ont été modifiés. Barker était un pionnier en expérimentant l’action électrique. Il quitta la France pendant la guerre de 1870 et s’installa à Dublin, il a construit l’orgue de la cathédrale. Il est décédé en 1879.
Les orgues de Paris

Barker

ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt COLOPHON
Charles Spackman Barker (1804-1879) est à Bath au Royaume- Uni). Après des études de la médecine, il se tourne vers de la facture d’orgue et se forme à Londres. Il est l’inventeur de la célèbre machine à Barker qu’il a apportée à Paris en 1837, à l’invitation de Cavaillé-Coll. Il est devenu co-directeur de la société Daublaine- Callinet en 1841. Il dirigea la reconstruction de l’orgue de St Eustache en 1844 et la rénovation de l’orgue de Saint Sulpice en 1846. La société Daublaine-Callinet fut rachetée par la compagnie de Pierre- Alexandre Ducroquet en 1845 avec lequel il s’associait. En 1855, la société a été rachetée par Joseph Merklin et Barker occupait son poste jusqu’en 1857, ceci il commença sa propre entreprise avec son ancien contremaître Charles Verschneider (1825-1865). Il a construit deux orgues à Paris (église Saint-Pierre-Saint-Pierre- de-Montrouge et Saint Augustin) et il a rénové également l’orgue de Lesclop à Notre-Dame-des-Victoires en 1870. Tous ont été modifiés. Barker était un pionnier en expérimentant l’action électrique. Il quitta la France pendant la guerre de 1870 et s’installa à Dublin, il a construit l’orgue de la cathédrale. Il est décédé en 1879.
Saint Pierre de Montrouge

Les orgues parisiennes du facteur Barker

Saint Augustin (1868) Saint Pierre de Montrouge (1886)