Les orgues de Paris
ORGUES DE PARIS © 2018 Vincent Hildebrandt ACCUEIL COLOPHON

Boisseau - Cattiaux

Versailles, Chateaux (1995)

Les instruments parisiens de Boisseau-

Cattiaux

Chapelle des soeurs de Saint-Joseph-de-Cluny (1963)

Restaurations

Notre-Dame-de-Paris (1962/2014)
La famille Boisseau est une famille de facteurs d'orgues français du XXe siècle. Robert Boisseau (1909- 1979), grand spécialiste de la facture d’orgues de la famille Clicquot, s’intéressa très tôt à la facture ancienne et réintroduit l'usage de l'étain martelé. En 1964, il a pris en charge, à la demande de Pierre Cochereau, l'entretien puis le relevage de l'orgue de Notre-Dame de Paris et reconstruisit alors l’orgue de chœur. Il transmit ensuite son savoir-faire à son fils aîné Jean-Loup Boisseau (* 1940). Egalement très intéressé par la facture d’orgues ancienne, il réalisa de nombreuses restaurations d’orgues historiques, d'abord avec son père Robert Boisseau, puis avec Bertrand Cattiaux à qui il s’associa en 1980. Le petit-fils, Jean-Baptiste Boisseau (* 1965) a suivi le chemin de son grand père et a créé avec Jean-Marie Gaborit la société Béthines les Orgues. Bertrand Cattiaux (* 1955) est un élève de Jean-Loup Boisseau et a été associé à lui au cours des années 1980-1998. Il a créé sa propre entreprise (Atelier Bertrand Cattiaux) en 1998. Il construisit de nombreux instruments neufs et travailla à la reconstruction de ombreux orgues historiques. Chevalier des Arts et des Lettres, Chevalier de l’Ordre national du Mérite, Bertrand Cattiaux a longtemps été président du GPFO (Groupement Professionnel des Facteurs d’Orgues Français). Depuis, le 1er aout 2019, l’entreprise a été reprise par le facteur d’orgues Olivier Chevron . Lire plus
Les orgues de Paris

Boisseau -

Cattiaux

ORGUES DE PARIS 2.0 © Vincent Hildebrandt COLOPHON
La famille Boisseau est une famille de facteurs d'orgues français du XXe siècle. Robert Boisseau (1909-1979), grand spécialiste de la facture d’orgues de la famille Clicquot, s’intéressa très tôt à la facture ancienne et réintroduit l'usage de l'étain martelé. En 1964, il a pris en charge, à la demande de Pierre Cochereau, l'entretien puis le relevage de l'orgue de Notre-Dame de Paris et reconstruisit alors l’orgue de chœur. Il transmit ensuite son savoir-faire à son fils aîné Jean-Loup Boisseau (* 1940). Egalement très intéressé par la facture d’orgues ancienne, il réalisa de nombreuses restaurations d’orgues historiques, d'abord avec son père Robert Boisseau, puis avec Bertrand Cattiaux à qui il s’associa en 1980. Le petit-fils, Jean-Baptiste Boisseau (* 1965) a suivi le chemin de son grand père et a créé avec Jean-Marie Gaborit la société Béthines les Orgues. Bertrand Cattiaux (* 1955) est un élève de Jean-Loup Boisseau et a été associé à lui au cours des années 1980-1998. Il a créé sa propre entreprise (Atelier Bertrand Cattiaux) en 1998. Il construisit de nombreux instruments neufs et travailla à la reconstruction de ombreux orgues historiques. Chevalier des Arts et des Lettres, Chevalier de l’Ordre national du Mérite, Bertrand Cattiaux a longtemps été président du GPFO (Groupement Professionnel des Facteurs d’Orgues Français). Depuis, le 1er aout 2019, l’entreprise a été reprise par le facteur d’orgues Olivier Chevron . Lire plus
Versailles, Chateaux (1995)

Les instruments parisiens de Boisseau-

Cattiaux

Chapelle des soeurs de Saint-Joseph-de-Cluny (1963)

Restaurations

Notre-Dame-de-Paris (1962/2014)